Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:25

jao-sim.jpggenre :

romance/comédie

autre titre :

Bride for money

nombre d'épisodes :

13

Casting :

Poo Praiya Soandokmai est Rasa

Stephan Santi Visaboonchai est Akrin

Prae Emry est Ornuma

Bee Martika Attakornsiripo est Numpetch

Nam Rapeepat Eakpankul est Visanu

 

 

Synopsis :

 

Rasa est une jeune femme orpheline. Elle a été élevée par la seconde femme de son père qui lui demande souvent de l'argent. Elle a une demi-soeur qu'elle adore, mais qui ressemble énormément à sa mère. Elle travaille dans un club de fitness très réputée. Rasa est surtout une très jolie femme qui attire la convoitise de tous les hommes et la jalousie de bon nombres de femmes.

Sur son lieu de travail, elle fait la rencontre de Akrin, riche propriétaire du fitness. Il est très sollicité par les femmes et s'amuse avec elle. Il ne croit pas en l'amour et en l'engagement. Pourtant son grand-père le pousse à se marier au plus tôt s'il souhaite hériter de tous le complexe.

Rasa a besoin d'argent pour soigner sa mère, Akrin a besoin d'une femme pour hériter et a beaucoup d'argent. Une propostion s'impose, mais satisfera-t-elle tout le monde ?

 

Mon avis :

 

Ca aurait pu être un beau lakorn, mais c'est un flop total. Aucune vraissemblance, trop de pathos, trop de cri, trop de surjeu. Je serai sévère et ne mettrai qu'un 4/10.

Pourtant tout ici était réuni pour plaire aux spectateurs, mais il s'agit d'une histoire d'amour d'un autre temps.

jao-sao.jpgLes personnages principaux manquent de consistance du début à la fin. Ils sont si insignifiants qu'on ne se rend pratiquement pas compte qu'ils ne sont pas dans la scène qu'on est en train de regarder. Contrairement aux personnages secondaires qui apportent un peu d'originalité dans l'intrigue.

434px-Jao_Sao_Rim_Tang31.jpgNous avons dans cette histoire de vraies méchantes. Depuis la mère jusqu'à la belle-mère, rien n'est épargné à notre héroïne. Depuis les premières images jusqu'à la dernière, elle sans cesse agressée, frappée, torturée moralement. Ca en devient lassant à la longue car elle accepte tout sans broncher. Elle ne fait que pleurer. Ses larmes aussi finissent par vous exaspérer car on se dit qu'à sa place, il y a longtemps qu'on aurait envoyer paître le gars ou encore mis une baffe dans le visage des donzelles. Donc trop de méchants dans cette intrigue. Malgré le jeu plus ou moins de ces acteurs secondaires, le too exaspère, choque et rend invraissemblable.

JSRT14.JPGL'actrice principale, bien que jolie, ne vous marquera pas. Son jeu est juste correct et elle ne donne pas envie de voir d'autres lakorn avec elle. Son personnage est détestable. On finit par se dire qu'elle mérite ce qui lui arrive. On n'a pas idée d'être aussi masochiste. Ce personnage donne une très mauvaise image de la femme thaïlandaise et peut choquer les européenne. Trop soumise, trop pleurnicharde, trop dans l'acceptaion et pas du tout dans la rebellion, elle incarne l'anti-héroïne. Bref rien à en sortir.

santi.jpgL'acteur principal, lui, est passablement doué. Pas du tout mon genre physiquement et il interprète le type même du mâle que je déteste. L'homme qui joue les macho mais incapable de prendre une décision. Ce personnage est excécrable et peu crédible. Lui aussi donne une mauvaise image de l'homme Thaï. Trop dans le déni, dans la fuite, pas assez mâle.

Pourquoi avoir regardé ce lakorn jusqu'au bout si tout m'horripilait ? J'ai voulu vérifier mon taux de patience. Je plaisante. Ayant visité la Thaïlande, je n'ai pas du tout reconnu cette société dans ce drama. Si bien que j'ai fini par m'interroger. Ai-je visité le bon pays ?

On nous présente ici une société peu commurent ne qui peut choquer les plus féministes d'entre nous. En gros, on a un mariage non approuvé par la belle-famille. Une belle-mère qui pousse son fils à tromper sa nouvelle femme. Un mari qui ne dort que très rarement dans le lit conjugal et ce avec l'accord de sa femme, une femme qui passe sur tout les infidélités de son mari, des maîtresses qui dénigrent l'épouse, une mère prête à vendre sa fille au plus offrant. Je suis paut-être un peu fleur bleue, mais si c'est ça l'amour, laisse tomber.

Bref, une histoire qui a suscité chez moi de la colère et c'est peut-être pour cela que je l'ai regardé jusqu'à la fin. Petit point fort, les personnages principaux commencent à changer uniquement dans le dernier épisode.

Bon, risquez-vous si vous le souhaitez, mais je vous aurais prévénus.

 

 

Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 12:58

ERoyMarn-002

 

Genre :

romance, comédie


Cast :

Margie Rasee

Boy Pakorn Chatborirak

First Ekkapong

Benjawan Artner

Ranee Campaign


Nombre d'épisodes :

15

 

Synopsis :

 

Bee est dans sa 18ème année. Elle prépare son diplôme de fin d'année et fait des projets pour son avenir. C'est une jeune fille que la vie a déjà éprouvé en lui enlevant ces deux parents l'un après l'autre.

Mark est un jeune homme métisse. Il a la chance de pouvoir venir en Thailande, le pays natal de son père, pour venger ce dernier. En effet, Mee, son père, s'est exilé pour fuir ce qui est arrivé à sa famille. Il a appris que Muk, l'oncle de Bee, a tué ses parents et sans doute aussi sa soeur.

Les deux jeunes gens deviennent voisins et leur première rencontre est explosive. En effet, ils ne semblent pas s'entendre du tout.

Mark est venu pour épouser May, la cousine de Bee, mais la veille de leur mariage la jeune femme est kidnappée et Bee doit prendre sa place pour éponger la dette de son oncle. Commence alors une conjugale plus que rocambolesque.

 

Mon avis :

Une histoire intéressante, pleine de charme, d'humour et de tendresse qui vous séduira bien malgré vous et vous tiendra éveillé jusqu'au bout de la nuit. Un 8/10 du a une fin baclée, au manque de réalisme de certaines scènes et à cette frustration toujours présente au petit matin. Je n'ai jamais autant regretté le manque de contact physique que dans ce lakorn.

Les plus de ce lakorn restent les acteurs et les personnages qu'ils interprètent. Est-ce leur jeu ou le talent des scènaristes qui font de ces personnages des gens auxquels ont s'attache sans vraiment qu'on s'y attende et dont on veut absolument connaître le fin mot de leur histoire.

 

images--8-.jpgMargie Rasee interprète le personnage de Bee Akarad. Il s'agit d'un personnage plein d'entrain, attendrissante, qui sait faire rire et ne dénote pas dans l'émotion. L'actrice signe ici une belle performance. Bee est le personnage qui n'est pas tombé dans l'excés. Elle est toute jeune et découvre bien malgré elle le sentiment amoureux. Elle ne s'en rend même pas compte, laissant le télespectateur le découvrir à sa place. L'un des plus du lakorn, le fait que l'héroïne découvre petit à petit à aimer et n'ai pas un coup de foudre dès les premières secondes du premier épisode. On s'attache à elle et à tous les personnages qu'elle aime juste parce qu'elle les rend plus humain. Un caractère bien trempé dans un velour de bonne humeur et d'humour.

 

DSCF9939.jpgBoy Pakorm, un visage expressif, un jeu correct, font de lui un acteur intéressant. Ajoutons à tout cela un physique attrayant. Ce n'est pas le plus beau du lakorn (n'est-ce pas les filles ?), mais il n'est pas en reste. Son petit plus, son sourire. Son moins, certaines de ses grimaces, parfois inappropriées. Il interprète le rôle de Mark Banaon. Un personnage qui nous énerve parfois, mais qui reste attractif. Au début du lakorn, il est à la fois froid, drôle et manipulateur, puis il devient drôle, joueur et attendrissant. Ce changement ne choque pas quand on connait son histoire. Victime d'une déception amoureuse, instrument d'une vengence, malgré son grand coeur, il est obligé d'être repoussant au début. Puis, il connait à nouveau l'amour, lutte contre ce sentiment avant de l'accepter. Rien en lui ne vous choquera réellement si ce n'est son incapacité à prendre une vraie décision. Il nous met au supplice à toujours hésiter. Il pourrait bien avoir été inventé par Corneille lui-même tant il hésite entre l'amour et l'honneur tout au long du lakorn. Ce qui peut exaspérer certains.

 

131625098577.jpgFirst Ekkapong interprète le personnage le plus attendrissant et le plus marquant du lakorn. Il est mignon à croquer. Il joue le rôle de "Sunny" Athit. Le policier le plus sexy de toute la Tailande. Il est le premier prétendant de May et devient le meilleur ami de Bee. On devine vite sa grande affection pour la jeune fille. il ne lui veut que du bien et se plie en quatre pour elle. On finit par souhaiter que Bee tombe amoureuse de lui, après tout nous on l'est bien. Jusqu'au dernier épisode il vous étonnera et vous charmera. Quand il n'apparaitra pas dans l'un des épisodes vous aurez un sentiment de manque inexplicable. Il s'agit de l'ami par excellence et il vous otera de la tête le fait que l'amitié garçon/fille n'existe pas.

 

131625098520.jpgBenjawan Artner interprète l'une des deux méchantes de l'histoire. Elle excelle dans ce rôle. Elle est Winada, la première "amoureuse" de Mark, son premier grand amour. Elle vous énervera, vous la détesterez et pourtant dans le dernier épisode elle vous émouvra malgré vous. C'est une très belle femme qui joue de ses atouts en tant qu'actrice et que personnage. Aucune de ses scènes ne sonnent faux.

 

131625098522.jpgRanee Campaign interprète May Akarad, l'autre méchante. Pour être méchante, elle l'est, mais c'est fou ce qu'elle détonne dans son rôle. C'est clair on ne l'aime pas, même quand l'impardonnable lui arrive, mais l'actrice l'interprète mal. Quand elle disaprait dans quelques épisodes cela ne pose aucun problème, au contraire. Ses scènes de larmes ou de colère n'ont aucun intérêt. Elle nuit au lakorn surtout dans le dernier épisode où son revirement de situation nous laisse perplexe. Pourtant, dans cette épisode, elle laisse entrevoir un peu d'humanité qui prouve le talent de l'actrice, mais la scène qu'elle y joue n'est-elle pas réussi grace à la présence de First Ekkapong ?

 

Ce la korn vous séduira, j'espère, autant qu'il m'a séduit. Il change des autres lakorn qui sont soit trop invraissemblables soit trop violents. Attention, l'invraissemblance est la marque de fabrique des lakorn et reste presente ici, mais cela contribue au plus de Roy Marn.

Ce lakorn reprend deux autres lakorn du même non datant l'un de 1994 et l'autre de 2000. Je ne saurais dire lequel est mieux, mais je pense que chacun a son charme.

Les ost se laissent écouter et les personnages secondaires vous entraineront eux aussi dans leur histoire même si elle n'a rien à voir avec celle de nos protagonistes.

Seul bémol de cette série c'est la non exploitation de certaines scènes essentielles. Je comprend le respect des actrices et des télespectateurs en évitant au maximum les contacts physique, mais là c'est trop. C'est vrai que ces scènes d'intimités suggérées contribuent à émouvoir le télespectateur, mais c'est frustrant. Pas un seul baiser réellement vu, c'est dommage. Mais cela n'enlève rien au charme du lakorn car toutes ces suggestions entretiennent l'attention et les actes manqués créent le suspense. Régalez-vous !

 

Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 15:43

http://img.over-blog.com/500x301/3/99/81/95/DRAMAS/love-never-dies.jpg 

Genre : romance, science-fiction

Nombre d'épisodes : 11

Acteurs : Dome Pakorn Lum (Tripoom)

                    Ploy Chermarn Boonyasak (Paichut)

 

Synopsis : 

Paichut décide d'arrêter ses études afin de reprendre l'affaire de son père, mort depuis peu, et de payer l'opération de sa mère pour qu'elle retrouve la vue. Son père était restaurateur d'objets rares. C'est pourquoi la jeune femme écume les ventes aux enchères afin de démarcher d'éventuels clients.

Lors de l'une de ces ventes, elle tente d'approcher le richissime Tripoom qui collectionne les objets de la dynastie Ming, mais le jeune homme l'évite comme la peste. Il finite cependant par l'engager car il a travaillé par la passé avec le père de cette dernière.

Leur collaboration commence mal. L'employée est trop curieuse et l'employeur a de lourds sucrets. En effet, il se trouve être victime d'une malédiction et est devenu un vampire.

Petit à petit, Paichut tombe amoureuse de Tripoom qui lui, doit tout faire pour la protéger d'autres vampires.

 

Mon avis :

Ce n'est pas mon lakorn préféré, mais je me suis beaucoup amussée à visionner celui-ci. Je viens juste de le finir et je regrette qu'il n'ait pas été un peu plus long. Je lui mets un 7.5/10.

lndwalllj.jpgIl change des lakorn que j'ai vu jusqu'à présent, mais aborde toujours le même thème : la quête de l'amour et du bonheur.

dome-pakorn-lumJ'ai cru déceler ici la reprise du mythe de la belle et la bête, même si je dois avouer que la bête est incroyablement beau ( ça c'est clair). Pour les amateurs, ils reconnaîtront une pâle copie de Vampire diaries ou encore Twilight, mais transposez l'histoire d'amour d'adolescent dans un monde un peu plus adulte. On y retrouve tous les ingrédients d'une histoire de vampire. D'un côté on a les gentils qui sont tous très sexy et qui ont une mission bien précise, de l'autre les méchants, moins sexy mais pas mal quand même, qui veulent tuer les gentils et au milieu il y a les humains attendrissant de bêtise.

5440418003_357d07a228.jpgLe point fort de ce lakorn, son casting. L'actrice comme l'acteur principaux sont incroyablement beau. Le jeu de Ploy est divertissant car pleins de mimiques, celui de Dome est pas mal non plus. Sans avoir énormément de répliques, il arrive à marquer le lakorn rien que par sa présence et surtout par sa voix sur l'ost. Juste une chose à dire encore, son physique m'a réellement marquée, chose rare chez les acteurs thaï. Il est superbe de virilité dans ce rôle et ses mimiques sont trop attendrissantes.

Le point faible, le scénario. L'histoire aurait pu être attrayante si les scénaristes avaient développé d'avantage les autres personnages, et exagéré un peu moins les émotions des protagonistes. Autre point négatif, le manque de réalisme de certaines scènes de combat (c'est vraiment nul qd on sait qu'il s'agit d'un pays asiatique). 

Je tiens à prévenir les impatients, bien que l'histoire d'amour ici est bien développée, vous verrez le premier baiser que dans le onzième épisode (je sais c'est malheureux), mais ils sont si attendrissants à se chercher que ça gomme tout le reste.

Les autres personnages auraient du être plus développés ça aurait donné une dimension plus dramtique au lakorn.

Bref, moi j'ai bien aimé malgré tout et je le conseil à tout ce qui veulent voir un peu de nouveau chez nos amis les Thaïlandais.

 

 


Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 13:06

1163089507

nombre d'épisodes : 13

casting : Tik Jesadaporn Pholdee

 Cherry Khemapsorn Sirisukha

 

Résumé :


Lada est une jeune institutrice qui voit son monde basculer quand elle apprend que celui qu'elle prenait pour son fiancé est en réalité un homme marié. Elle décide alors de quitter Bangkok et s'installe dans un petit village près de la mer. Prise de chagrin, elle veut se jeter d'un pont. C'est là qu'elle fait la rencontre de Khun Nu, un riche aveugle qu'elle prend pour un pêcheur. Reconnaissante, car le jeune homme lui a sauvé la vie, elle lui rend souvent visite et lui amène de quoi se nourir. Persuadée d'être enfin libérer de son ex, elle reprend goût à la vie en s'attachant à celui qu'elle prend pour Chit. C'est alors que PThep, son ex fiancé, la retrouve. Elle veut une nouvelle fois fuire, mais Nu la demande en mariage. En effet, il doit subir une opération pour retrouver la vue à Paris et il veut que la jeune femme l'y accompagne. Lada découvre alors la vérité sur son soi-disant sauveur. Elle doit alors s'adapter à sa nouvelle vie. Tout se complique quand l'ex de Nu refait son apparition et tente de séparer le couple.


Mon avis :


images--2-.jpgC'est un lakorn pleins d'humour et attendrissant. une note de 7/10. Les personnages secondaires nous plaisent autant que les protagonistes si ce n'est plus. La femme de P'Thep est vraiment désopilante et d'un caractère de feu. Pruk, le meilleur ami de Nu est un jeune homme plein de charme qu'on a envie de connaître beaucoup plus. Amitada est une jeune fille attendrissante, mais naïve. Elle nous touche de plein fouet et on rêve de la voir finir avec Pruk (à vous de voir si c le cas ou non).

Khemupsorn_Sirisukha.jpgL'actrice principale est une très belle femme et une actrice qui joue avec simplicité un rôle plein d'humanité. Certain diront qu'elle interprète ici un rôle qui n'est pas à la hauteur de son talent, d'autres qu'elle ne sait pas jouer et d'autres encore qu'elle interprète à merveilles les femme niaises à souhait, dépourvues de personnalité et d'amour propre. Moi je dirai qu'on assiste ici à l'image parfaite de la femme thailandaise.

Il n'y a que la musique qui ne m'a pas beaucoup plus et la redondance des évènements. Au bout de deux épisodes, il y en a marre de voir l'ex petite amie se mêler de tout et foutre la zizanie dans le jeune couple. Nu est d'ailleur très con, mais bon on veut voir la fin et le voir finir avec Lada.

On passe un très bon moment devant ce lakorn qui ne s'éternise pas et ça change des deux autres que j'ai vu.

Je tiens à dire que les contacts phisiques y sont encore moins présents que dans les autres dramas, mais ça n'enlève rien au romantisme de l'histoire.

 

 

Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 15:08

wallpp286x10241qv5.jpg

 

genre : romance -drame

nombre d'épisodes :

12 d'1h30

en streaming en vosta sur youtube et megavideo.

casting :

Ann Thongprasom (Narin)

Ken Theeradeth (Kawee)

 

Synopsis :


Kawee Worawath est le type même du riche égoïste, suffisant, macho et violent. Il n'a rien pour plaire si ce n'est son physique ravageur (qui pour moi n'est pas suffisant et pas si ravageur que cela). Son caractère de gosse de riche l'amène à blesser le gentille et douce Leela, une fille de condition modeste. Suite à l'humiliation subite, la jeune fille a un accident de voiture. Des années plus tard, Leela est fiancé à un homme de même condition qu'elle et qui la comble de bonheur. Malheureusement, un soir, ils sont percutés par la voiture de Kid Worawath, le père de Kawee. Le fiancé de Leela perd la vie en même temps que la femme de Kid.

Rongé par la culpabilité, le miliardaire, qui n'a rien en commun avec son fils, prend soin de Leela. Il s'éprend peu à peu de la jeune femme et la demande en mariage. Par vengence et poussée par sa jeune soeur Narin, elle accepte.

Kawee, opposé à ce mariage fait tout pour blesser Leela et le reste de sa famille. Sa victime préférée reste la douce Narin qu'il prend pour une arriviste de première et une conspiratrice au même titre que sa soeur.

Où va donc mener cette histoire de vengence entre Leela et Kawee ? Comment Narin va-t-elle vivre cette situation de porte à faux ? L'amour peut-il naître d'une relation régie par la haine ?

 

Mon avis :


J'avoue j'aime bien les lakorn et ma préférence reste à Jam loey rak. La note de ce lakorn riche en violence est 8.5/10Il est pas mal, mais un peu répétitif et le renversement de situation ne plait pas forcément à tout le monde.

Il reprend le mythe de Phèdre avec la belle-mère amoureuse de son beau-fils qui par jalousie et moral le pousse à commettre l'rréparable et à blesser celle qu'il aime. L'originalité tient peut-être à la manière dont l'histoire et les acteurs abordent ce thème, mais là aussi je reste sceptique.

ken1.jpgLa deuxième partie du lakorn est sans doute la meilleure. Voir l'évolution de la personnalité de Kawee, même si l'entêtement de Narin m'exaspérait, était intéressant. Il devient beaucoup plus humain, découvrant qu'il peut aimer et se laisser aimer, qu'il peut se sentir concerné par quelqu'un d'autre que lui. Ken interprète ce rôle avec brio. Je dois avouer qu'il m'a scotchée car malgré le too much de son jeune il reste réaliste. Le personnage de Kawee est un personnage torturé qui se cherche et ne s'accomplit réellement que dans la violence. C'est un homme qui, enfant, n'a pas reçu d'amour et ne sait donc pas aimer. C'est au contact de la jolie Narin qu'il va apprendre à s'adoucir et à aimer. Bien évidemment il va commencer par la maltraité sinon ce ne serait pas un lakorn digne de ce nom.

narin.jpgNarin est un personnage qu'on ne peut ni adorer ni détester. Au début du lakorn on peut la prendre pour une manipulatrice avant de se rendre compte que c'est la bonté personnifié. Seul Kawee arrive à faire sortir le côté noir de sa personnalité. Elle aurait pu être adorable, mais elle devient c** dans les derniers épisodes. Ann interprète ce rôle sans s'être réellement investie me parait-il. Pour moi c'est le grand bémol du lakorn. Certes, elle nous propose un début de prestation époustouflante dans son rôle de victime, mais par la suite plus rien. On ne voit pas sa colère, on ne voit pas sa détresse, on ne sait même pas à quel moment elle tombe amoureuse de Kawee. Pour moi elle a été à côté de la plaque dans toute la deuxième partie.

images--3-.jpgLa relation entre le père et le fils aussi est très intéressante mais aurait pu être mieux exploité. Le personnage de Kid est paradoxal. D'un côté on a un homme sûr de lui en affaire, attendrissant d'amour pour ses différentes femmes, mais incapable d'aimer son fils et de l'élever correctement. Dans toute la première partie du lakorn on le sent perdu face à l'attitude de son fils. On sait aussi d'office que l'attitude de Kawee n'est du qu'à un besoin d'attirer l'attention de son père, mais lui reste là, incapable de comprendre quoique ce soit. L'acteur a bien interprèté son rôle, mais sans plus.

Tom-and-Pat.jpgMon couple préféré reste celui que forme Pat (Janesuda Parnto) et Tom (Louis Scott). Ils vont trop bien ensemble et Louis Scott est trop mignon (pourtant Dieu seul sait combien je préfére les hommes virils). Le côté fofolle de Pat est à mourir de rire et en même temps ils représentent l'amitié par excellence. Je rêve d'avoir plus d'amies dans le genre de Pat. Ils ont une manière de se chercher trop attendrissante. Dans l'intrigue, Pat est la meilleure amie de Kawee et Tom est le frère de la défunte femme de Kid. Il a un réel coup de foudre pour la jolie Narin pour laquelle il n'est qu'un bon ami. Chapeau bas aux jeux de ces deux acteurs que j'ai trouvé doués et plaisant à regarder jouer ensemble.

1306176680_sk1.jpgLe personnage de Leela aussi est pas mal. Elle passe de l'image de la jeune femme douce et blessée à une furie que la folie guide vers l'égoïsme et l'égocentrisme. Mais pour l'amour de sa famille, elle redeviendra une grande soeur aimante et protectrice. On arrive pas vraiment à la haïr dans l'histoire. Elle est interprètée par Nampueng et malgré le too muche de ce personnage, l'actrice ne détonne pas dans son rôle. C'est elle la méchante de l'histoire si on peut dire. C'est une personnage qui, au même titre que Kawee, ne petu être détesté. Et pourtant elle en fait voir à tout le monde mais on peut la comprendre. A être trop gentille, comme tous les membres de sa famille, elle s'est trop fait marcher sur les pieds et quand elle en a eu ras le bol elle est devenue folle. Son personnege me rappelle trop celui de Phèdre de Racine et c'est peut être pour cela que j'arrive à pardonner à son personnage toutes ses méchancetés.

images--4-.jpgLe personnage le plus haissable reste Kawee. c'est de l'acharnement ce qu'il fait subir à Narin. Dans JLR Harit utilise le viol sous le coup de la colère et d'une pulsion dont il regrette immédiatement l'acte. Kawee, lui, ne ressent aucun regret ne se souciant que de satisfaire le moindre de ses désirs. Ce qu'il fait subir à Narin est plus qu'inhumain et impardonnable. Là réside l'incohérence de l'intrigue. A aucun moment, l'histoire laisse entendre que Naqrin ressent quoique ce soit pour Kawee. Ce n'est que dans la deuxième partie du lakorn qu'elle se rend plus ou moins compte de son attachement pour lui et encore. On se demande si elle tombe réellement amoureuse de lui où si elle finit par céder à son acharnement par dépit. Le thème traité reste violent mais aborder avec une pudeur à vous couper le souffle.

Mais ce lakorn tient à être connu pour la palette d'émotions que chaque personnage reflète. Les acteurs sont incroyables et nous font passer un agréable moment.

Les ost aussi ne sont pas mal, donc à voir.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 23:13
3496576122_5180e50c7f_o.jpg
14 épisodes d'1h30 (drame romance)

casting :

Aum atichart dans le rôle de Harit Rangsiman
Taksaorn Paksukcharern dans le rôle de Soraya Sa-ang

Synopsis :

 
Harin Rangsiman, un jeune homme de 23 ans, met fin subitement à sa vie en se tirant une balle dans la tête par amour pour une femme qui ne veut pas de lui. En agissant ainsi, il met en branle la vie de trois personnes : Harit Rangsiman, son frère de 35 ans, Soraya Sa-Ang, sa meilleure amie de 22 ans, et celle de Sansanee, la jeune femme de 24 ans pour qui il s'est donné la mort.
Son frère, fou de chagrin, décide de venger sa mort en kidnappant Sansanee, mais il se trompe de personne et fait prisonnière la douce et gentille Soraya. malgré les dires de la jeune femme il continue de la prendre pour la responsable de la mort de son frère et commence à la torturer. Il finit par commettre l'irréparable en abusant de la jeune femme. Mort de remords, il quitte son île privée et fait la connaissance de la vraie Sansanee. Il réalise alors qu'il a de réels sentiments pour Soraya et regrette le mal qu'il lui a fait. Il décide alors de la relâcher, mais n'abandonne pas sa vengeance. Se pose alors à lui un dilemme de taille : oublier sa vengeance et s'assurer de la conquête du coeur de Soraya ou se venger pour honorer la mémoire de son frère et perdre celle qu'il aime.

Mon avis :

Jam-Loey-Rak.jpgCe lakorn a su me séduire contre toute attente. Abordant des thèmes beaucoup plus matures que le reste de la télévision asiatique tout en gardant cette pudeur si touchante qu'on aime tous. Le thème abordé ici est violent et peu choqué les plus réfractaires, mais les scénaristes et les acteurs ont su donner une dimension si humaine à l'intri qu'on ne peut qu'aimer. Pour moi il mérite une énorme 10/10. Ce n'est pas mon drama préféré, mais côté lakorn je n'ai rien vu de mieux pour le moment donc il mérite cette note.

433px-0191265.jpgCe qui m'a plue le plus le jeu sans égal des acteurs principaux comme secondaires. J'ai une préférence pour le personnage de Boontaï qui m'a fait trop rire. Elle crie seulement. Elle est complètement folle, elle est too much, mais elle ne détonne pas dans l'histoire.
L'intrigue est captivante même si un peu longue et redondante dans certains cas.
1704612458960457681.jpgCe que je regrette c le manque d'exploitation de l'histoire d'amour à proprement parler. Les protagonistes apprennent à se connaître pendant la captivité de la jeune femme, on se rend compte de leur attirance mutuelle, mais l'aveu vient trop tard (pratiquement à la fin, il faudra donc s'armer de patience).
IMAGE2004-03_04-007.jpgAum Atichart est un acteur que j'ai pris plaisir à découvrir ici. Bien que très baraqué, il n'a pas un physique qui fait fondre les fille, mais il donne un petit côté macho, viril mais sensible quand même à son perosnnage qu'on ne peut que craquer. Harit est tout bonnement adorable. Le grand frère idéal prêt à tout pour son frère, un patron respecté et respectueux, un amoureux transi. En réalité c'est un véritable nounours. Tout au long de la captivité de Soraya, il manque une humanité qui ne peut que toucher le coeur des faibles femmes. Rien à dire sur sa prestation.
images--5-.jpgTaksaorn est très belle et crédible dans son rôle. Soraya est un personnage adorable qui se sacrifie bêtement, mais qui garde la tête haute malgré les bassesses que lui fait subir Harit. De part sa bonne nature, elle arrive à ramener Harit dans le droit chemin. Certains diront que cette actrice crie énormément, mais je pense que c'est la voix suraigue des actrices thaïlandaises qui donne cette impression.

C'est un drama à voir absolument car plein d'émotion et d'humour. Il ne s'agit pas d'un humour désopilant mais d'un humour subtile et agréable.
L'acteur est mignon à croquer surtout dans la première partie de la série quand il joue le rôle de bourreau dictateur. Son côté sombre le rend diablement sexy. Dans la deuxième partie, il s'adoucit un peu, mais reste égal à lui même et devient même machiavélique.
Donc un seul mot, à voir d'urgence!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

 


 
Repost 0
Published by Shan-In - dans lakorn
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Shan-In
  • Le blog de Shan-In
  • : Ce blog prend un nouveau départ. Il est essentiellement consacré à mes deux passions : la lecture et la tv asiatique. Alors régalez-vous!
  • Contact

Recherche

Catégories